Isolation thermique : pourquoi opter pour le 100% naturel ?

La grande question quand il y a une construction ou des rénovations à faire concerne le choix de l’isolant thermique. Alors, je vous le dis tout de suite : je ne suis pas très fan des isolants synthétiques. Je ne dis pas que c’est forcément qu’il y a des saletés dedans, mais rien ne vaut encore le naturel.

Pour les petits sceptiques qui en douteraient, j’ai pris le soin de lister les raisons pour lesquelles vous devriez tous opter pour un isolant thermique 100% naturel. Et vous allez même avoir droit à un comparatif entre les matières ! C’est par ici !

maison

Le choix de l’isolant minéral

On ne peut plus doute de l’efficacité de l’isolant minéral puisqu’il a fait ses preuves depuis des décennies. Son grand avantage : il ne vous fera pas faux bond en hiver ! En été, en revanche, ce ne sera pas toujours de la tarte.

La laine de roche et la laine de verre sont les principaux isolants de cette première catégorie. Ce qui est génial, c’est que ce type de laine est aussi efficace au niveau thermique que phonique. En flocons, en rouleaux, en coquilles ou en panneaux, vous avez largement le choix.

Le choix de l’isolant végétal

J’en viens maintenant à l’isolant végétal qui ne vous laissera pas tomber quelle que soit la saison, et qui n’a aussi aucun mal à protéger du bruit. Que ce soit le lin, le coton, la laine de bois ou toutes autres joyeusetés du même style, les performances sont quasi-parfaites.

Et là, vous vous doutez qu’il y a bien un inconvénient quelque part, sinon ce serait trop beau pour être vrai. Pour moi, le seul réel inconvénient de l’isolant végétal est son coût qui donne des sueurs froides.

Le choix de l’isolant d’origine animale

J’ai gardé les alternatives d’isolant d’origine animale pour la fin, puisque je trouve que c’est ce qui se fait de mieux en matière de performances phoniques et thermiques. La laine de votre mouton et les plumes de vos petits poulets n’ont donc plus à partir à la poubelle si vous savez les traiter.

En attendant, ça coûte tout de même la peau des fesses et je ne suis pas certaine que tout le monde peut se le payer. N’empêche qu’il faudra bien sortir les sous si vous voulez du top qualité.

1 commentaire

  1. Je ne connaissais pas encore les isolants animaux avant de tomber sur votre article. Après avoir vu les prix, je comprends mieux pourquoi il n’y a pas beaucoup de monde dans mon entourage qui en ait. J’ai pourtant vu que ceux qui ont utilisé ne s’en plaignent pas, et c’est dommage que ce ne soit pas plus accessible.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *